Menu de navigation principale Menu de navigation de la rubrique Contenus de cette page Mairie, coordonnées et horaires
 
 

Voeux aux personnels - Janv.03

Vœux aux personnels

Je voudrais remercier l'ensemble des personnels pour leur présence aujourd'hui en mairie du 2e arrondissement.

Je vous présente les excuses de François Dagnaud, adjoint au maire de Paris chargé de l'administration générale, des Ressources humaines, de la décentralisation et des relations avec les maires d'arrondissement qui n'a pas pu se libérer.

Je suis heureux de tous vous accueillir en compagnie de : Pierre Schapira, Sylvie Wieviorka, Laurent Bureau, Jean-Paul Maurel, Dominique Dussart, Simonne Goënvic, Patrice Lemarchand.

Au nom de tous les élus de la majorité du 2e , je vous présente, mes vœux de très bonne santé de réussite personnelle mais aussi de joie et de satisfaction dans votre activité professionnelle.

Vous êtes plus de 500 agents à travailler au service des habitants du 2e. Chacun d'entre vous, dans votre fonction,  quel que soit votre métier : directeurs d'établissements, techniciens, administratifs, ASSEM, responsables d'établissements, gardiens, cuisiniers, assistantes sociales, personnels d'entretien... chacun, dans votre diversité, vous contribuez à la qualité du service public – c'est à dire au service rendu au public – service auquel je suis particulièrement attaché.

La fonction publique est la plus grande entreprise de France. Votre rôle est déterminant. Vous êtes souvent le premier contact des habitants.

C'est la raison pour laquelle, je partage pleinement les objectifs du Maire de Paris tels qu'il les a rappelés récemment :
1) améliorer encore la qualité des prestations que nous rendons aux Parisiens et,
2) améliorer les conditions de travail de chacun.

Dans le 2e arrondissement, l'année 2002 a été riche en réalisations et en événements. Je ne les citerai pas tous et je vous prie de m'en excuser.

Toutefois, je voudrais revenir sur quelques actions qui caractérisent le changement culturel que les nouveaux élus contribuent à promouvoir.

Je veux parler de notre façon de travailler, participative, prenant le temps de la concertation, de façon à agir au plus près des besoins des habitants.

La mise en place du tri sélectif des déchets ménagers est un bon exemple de cette façon de faire. J'avais eu l'occasion de le dire à toute la subdivision des 2e et 3e arrondissements lorsque je suis passé vous voir dans vos locaux du Carreau du temple.

Sur la question du tri des déchets, donc, les conseils de quartiers ont été saisis pour nous donner leur avis, nous avons invité les gardiens d'immeubles en Mairie pour leur présenter le projet, nous sommes allés – les agents de la DPE sont allés – (équipés de leur stand et de leurs dépliants), à la rencontre des habitants sur le marché Montorgueil et lors de la traditionnelle brocante de la Mairie de septembre.

L'implication et les qualités d'écoute dont vous avez fait preuve, en tenant compte des remarques qui ont pu être formulées par les uns et les autres ont énormément contribué au succès de la mise en place du tri sélectif.

Bien informer, prendre le temps du dialogue c'est aussi la façon dont nous avons procédé pour le projet de rénovation et d'agrandissement du square Bidaut ; opération menée conjointement par les directions de la Voirie et des Parcs et Jardins.

Le projet initial émane des habitants. Puis – après un travail des directions concernées – il a été discuté lors de réunions publiques au cours desquelles les habitants ont pu donner leur avis sur les modalités de mise en œuvre.

Ce travail participatif, intégrant la concertation avec les habitants et les élus illustre bien l'important changement culturel qui s'est opéré et qu'ont parfaitement compris les agents et les directions.

C'est aussi d'ailleurs en concertation que s'élabore le budget annuel d'investissement localisé, puisque en début de chaque année, l'élu concerné dans sa délégation, après avoir sollicité les conseils de quartier, rencontre les directions locales pour définir les investissements prioritaires pour l'année suivante.

Cette élaboration budgétaire concertée a fait ses preuves puisque Christian Sautter l'adjoint chargé des finances a rendu des arbitrages souvent favorables, donnant satisfaction à la quasi totalité des propositions d'investissements localisés que nous avions élaborées ensemble.

Si bien que nos investissements locaux augmentent considérablement. La Ville n'a jamais tant investi dans le 2e arrondissement et je m'en réjouis.

Ainsi, nous engageons cette année :

- En lien avec la DPA et la DASCO des travaux dans les écoles : création d'un réfectoire école maternelle Dussoubs, d'une salle de motricité école polyvalente Etienne Marcel, ainsi que l'accessibilité handicapés du gymnase Jean-Dame,

- Des rénovations importantes de l'espace public en lien avec les directions de la voirie et des Parcs et Jardins tels que la création de parc à deux roues, des élargissements de trottoirs ou le lancement de la concertation pour la création du square d'Alexandrie, ou la réfection de l'éclairage public ou la plantation d'arbres,

- De lutte contre l'insalubrité, d'acquisition et de production de logement social, en lien avec la Direction du Logement et de l'Habitat (DLH),

- Un suivi attentif des projets immobiliers en lien avec la direction de l'urbanisme.

En matière de fonctionnement, c'est aussi dans un esprit participatif que je compte faire vivre au quotidien la décentralisation qui prendra tout son effet au cours de cette année 2003.

Sont désormais confiés aux maires d'arrondissements la gestion des équipements de proximité, ce qui contribue à clarifier les responsabilités entre les différents échelons, les différents niveaux de la vie publique et administrative.

 

Cette réforme a été conçue en fonction d'un objectif précis : améliorer la qualité du service rendu à chaque citoyen,  en renforçant la proximité de notre action, en la rendant plus rapide et plus efficace, par la réduction des niveaux de décision.

Mais aussi en permettant aux citoyens de se sentir plus impliqués.

Cette importante réforme donne à l'échelon local - la Mairie d'arrondissement - un rôle et des moyens qui ne lui avaient jamais été reconnus jusqu'à présent : responsabilité de gestion, marge budgétaire, capacité d'initiative élargie.

Cela se traduit par un certain nombre d'équipements dont la gestion est transférée, autour desquels s'organise le quotidien des habitants : écoles, bibliothèque, gymnases, salle polyvalente, crèches, etc.

Je me réjouis de cette capacité à innover et à agir qui est affirmée pour chaque arrondissement. Je souhaite que cela instaure une relation avec les services territoriaux déconcentrés approfondissant encore la méthode que nous employons faite de rencontres régulières, de dialogue et de phases de concertation.

C'est là, notre grand défi pour 2003. Je ne doute pas que nous saurons le relever, ensemble.

Je ne voudrais pas terminer sans saluer particulièrement les Agents Locaux de Médiation Sociale (ALMS) qui assurent la sécurité quotidienne des points écoles et contribuent ainsi à la sécurité des enfants de l'arrondissement. Ils ont pu venir s'installer dans de nouveaux locaux (hélas provisoires), plus proches de leur lieu de travail (les points écoles du 2e) et je m'en félicite.

Nous poursuivrons au cours de l'année qui vient, de façon très volontariste les travaux d'urgence et de sécurisation dans les crèches et les écoles et je remercie pour leur travail la Section Locale d'Architecture (SLA) et la Circonscription des Affaires Scolaires (CAS).

Nous avons aussi renouvelé le marché de la caisse des écoles, améliorant encore le contenu de l'assiette en renforçant l'offre de produits bio et labellisés servis aux enfants.

Et je tiens à saluer la DASCO pour les précieux conseils qu'elle nous a prodigués et tout le personnel de la Caisse des écoles et les femmes de services pour avoir, chacun à leur mesure, contribué au bon aboutissement de ce projet.

Je voudrais aussi féliciter tous les agents de la Mairie du 2e – et notamment la première d'entre-eux Martine Farget, Directrice générale des services - pour leur travail et leur disponibilité (nous, élus, les sollicitons beaucoup) ainsi que pour leur sens de l'accueil et la qualité de leurs relations humaines.

Et je voudrais, en particulier, remercier les agents du bureau des élections qui, après l'organisation des 2 tours des élections présidentielles et les 2 tours des législatives ont achevé leur année par l'organisation des élections prud'homales.

Je souhaiterais enfin saluer une nouvelle venue. Madame Micheline Rivet directrice du Centre d'action sociale, ainsi que son adjoint Monsieur Maréchaux qui nous ont rejoint depuis la rentrée 2002.

J'aimerais redire à vos équipes toute l'importance que j'attache aux missions que vous menez en direction des personnes âgées, mais aussi des personnes les plus démunies.

Notre arrondissement, contrairement à ce que l'on croit souvent, n'est pas un arrondissement privilégié. Sur 17 000 assurés sociaux, le 2e compte 2000 bénéficiaires de la CMU. Notre taux d'allocataires du RMI, même s'il est faible en valeur absolue (nous sommes un petit arrondissement de 20 000 habitants), nous situe juste derrière les 18e et 19e arrondissements. La plupart de nos écoles sont classées en Réseau d'Education Prioritaire (REP).

Et dans ce contexte, votre action au service de ceux qui, parmi nous, sont le plus dans le besoin revêt une importance primordiale et vous avez su, dès votre arrivée, prendre toute la mesure du problème.

Les moyens de lutter contre la pauvreté font partie des réflexions que nous devrons mener plus en avant au cours de l'année.

Je ne serai pas plus long.

Je vous adresse tous mes vœux pour une année de paix dans le monde et de solidarité entre tous ceux qui vivent et travaillent à Paris.



 
 
 

Communiqués 2003